Zoom partenaire : Station Biologique de Roscoff


Cette semaine, nous rencontrons la Station Biologique de Roscoff

Zoom partenaire : Station Biologique de Roscoff
En collaboration directe avec Jeulin, ce centre de recherche a mis au point les tous premiers kits didactiques de biologie marine permettant l'étude de nombreux phénomènes sur des thèmes majeurs du programme de SVT en collège et en lycée comme la biodiversité, l'évolution, l'impact de l'homme sur l'environnement.




Quels sont les enjeux principaux de la Station Biologique de Roscoff ?

La Station Biologique de Roscoff est un pôle de recherche intégrative en Biologie et Ecologie marines qui offre un continuum entre la recherche fondamentale et la recherche appliquée. Elle est placée sous la double tutelle de l'Université Pierre et Marie Curie (Paris 6) et du CNRS.

La recherche au sein de la Station Biologique de Roscoff s'étend du génome à l'écosystème et permet d'explorer différentes échelles fonctionnelles : moléculaire, cellulaire, tissulaire, organismique et populationnelle.
Les laboratoires de la Station Biologique de Roscoff travaillent sur différents organismes marins et problématiques scientifiques : bactéries photosynthétiques ou non, virus, eucaryotes unicellulaires, métazoaires, micro- et macroalgues, chimie marine, observation du littoral. Ils maîtrisent les approches technologiques les plus modernes (telles que les technologies "omiques").
La Station Biologique de Roscoff a également une mission d'enseignement : formations initiales de niveau Licence et Master, accueil de stagiaires et de doctorants. Elle accueille des conférences internationales grâce à son service d'hôtellerie et de restauration et sa salle de conférences.

CNRS La Station Biologique de Roscoff assure en outre une mise à disposition, sur site ou par un service d'expédition des organismes, des ressources biologiques marines pour permettre au plus grand nombre d'utilisateurs un accès à la biodiversité marine.
Cet accès est épaulé par le service d'accueil qui assure l'hébergement et la restauration, et par des plateformes techniques (séquençage, microscopie, spectrométrie de masse, équipe de zootechniciens experts en aquariologie) qui accompagnent et encadrent de projets ou des expérimentations sur site.




Sur quel axe majeur la Station Biologique de Roscoff s'oriente-t-elle ?

La Station Biologique de Roscoff s'engage résolument dans la valorisation et le transfert des connaissances et des technologies développées à la SBR, qui peuvent trouver de nombreuses applications dans le domaine des biotechnologies marines.




Quels sont les projets d'avenir portés par la Station Biologique de Roscoff ?

Au cours des cinq dernières années, la Station Biologique a connu un développement important de son activité partenariale avec des entreprises très diverses en taille et en secteur d'activité. Ce phénomène s'inscrit clairement dans un contexte général d'essor rapide des biotechnologies marines, dont les promesses peuvent contribuer à répondre aux principaux défis posés à l'humanité (nourriture, santé, énergie, réchauffement climatique, …). La taille de la Station Biologique (la plus grande en Europe) et la diversité des thématiques de recherche qui y sont développées en font un partenaire privilégié pour de nombreuses entreprises s'intéressant aux biotechnologies bleues. Fort de ce constat, la Station Biologique a impulsé le projet Blue Valley, qui constituera le premier parc scientifique français dédié aux biotechnologies marines (et l'un des rares dans le monde). A proximité immédiate de la Station, le parc accueillera des entreprises qui pourront développer avec elle des interactions étroites (collaborations avec les équipes de recherche, utilisation des plateformes technologiques, sollicitations d'expertises scientifiques, accès au réseau international de la Station, …).

Par ailleurs, afin de promouvoir le développement du secteur des biotechnologies marines sur le territoire breton (et au-delà, national), la Station Biologique porte un nouveau projet d'investissement d'avenir visant à développer de nouvelles formations initiales par alternance, des formations continues à destination des entreprises, des formations de formateurs (introduire la biologie et les biotechnologies marines dans les écoles), et la médiation scientifique. L'objectif de ce projet (baptisé Blue Train) est d'anticiper et de répondre aux besoins des entreprises de biotechnologies bleues en nouveaux métiers et compétences.

Enfin, avec les deux autres Stations de biologie marine de l'UPMC (Banyuls et Villefranche sur Mer), la Station biologique de Roscoff a été sollicitée par l'Inde afin d'aider ce grand pays à bâtir une recherche solide en Biologie et Ecologie marines. Cet ambitieux projet concerne aussi bien la mise en place d'enseignements au niveau supérieur que celle d'infrastructures de recherche performantes.





Comment la Station Biologique de Roscoff développe-t-elle ses équipements et infrastructures ?

La Station Biologique de Roscoff est continuellement impliquée dans les projets d'innovation via notamment des financements européens, nationaux et régionaux.

La Station est intégrée à l'infrastructure EMBRC-France dont font partie l'observatoire de Banyuls et Villefranche sur Mer. Point d'entrée de l'exploration des bio-ressources marines en France, EMBRC-France bénéficie du soutien du programme "Investissements d'avenir" et de l'implication forte des Régions Bretagne, PACA et Languedoc-Roussillon ainsi que des pôles de compétitivité Mer Bretagne Atlantique et Mer Méditerranée dans sa gouvernance.

L'alliance des trois stations marines de Banyuls-sur-Mer, Roscoff et Villefranche-sur-Mer permet de faciliter l'accès aux bioressources marines et aux expertises clés pour la recherche académique et le monde industriel, ce qui doit permettre de contribuer au développement de la biologie marine et des biotechnologies bleues.

Enfin, EMBRC-France constitue le nœud français de EMBRC Europe, future infrastructure de recherche qui vise à fédérer un grand nombre de centres de recherche européens en Biologie et Ecologie marines. Au regard du rôle moteur joué par la Station Biologique de Roscoff dans cet effort de structuration, le siège de EMBRC Europe a été établi à l'Université Pierre & Marie Curie.